Etre vivant

Projet de création 6 et 7 juin 2023, à l'Agora de Boulazac

Échos, cheminements et résonances, entre les voix d’un être singulier et d’une équipe de gallinacés


Spectacle tout public dès 10 ans. Durée envisagée : 50mn
En tournée : 1 artiste, 1 technicien et 10 poules. Ce spectacle nécessitera une proximité certaine avec le public, avec une jauge limitée à 150 à 200 personnes en tout public, à voir en fonction de la salle (120 en scolaire) 
 
Conception et jeu : Johanna Gallard / Fourmi
Inspiratrices et partenaires de jeu : Ariane, Saqui, Kali, Falkora, Mouche, Lilith, Meije, Pollen et Naya (poules, en alternance)
Aide à la dramaturgie et matériaux d’écriture : François Cervantès
Collaborations artistiques : François Cervantes, Catherine Germain, Emmanuel Dariès
Artiste plasticienne et sculpteur : Marieke
Création sonore : Jean-Michel Deliers
Création lumière : Yves-Marie Corfa
Construction décor et régie : Laurent Morel
 
Coproductions
Agora PNAC de Boulazac (24), Le Prato PNAC de Lille, Théâtre des Quatre Saisons à Gradignan (33), Agence culturelle de la Dordogne, .Ré Domaine culturel La Maline, Centre culturel de Sarlat (24), Le Forum de Nivillac (22).
Soutien de l'OARA dans le cadre de "Parcours de résidences en territoires"
Accueils en résidence
Ville de La Couronne (16), Agora - Pôle National Cirque de Boulazac (24), Centre Culturel de Sarlat (24), Crac - Créateur de rencontres et d'actions culturelles à St-Astier (24), La Grainerie - Fabrique des arts du cirque et de l'itinérance à Balma (31), La Méca - Maison de l'économie créative et de la culture en Nouvelle Aquitaine à Bordeaux (33), Crabb - Centre de rencontre et d'animation de Biscarrosse et du Born (40), Fédération des cercles de Gascogne (40), .Ré Domaine culturel La Maline (17), Le Forum à Nivillac (22), Cie L’Entreprise (13).
Soutiens en pré-achats
Ville de La Couronne (16), Agora - Pôle National Cirque de Boulazac (24), Centre Culturel de Sarlat (24), Crac - Créateur de rencontres et d'actions culturelles à St-Astier (24), La Grainerie - Fabrique des arts du cirque et de l'itinérance à Balma (31), Ville du Teich (33), Crabb - Centre de rencontre et d'animation de Biscarrosse et du Born (40), Bastid’art à Miramont De Guyenne (47), théâtre des 13 Vents à Villeneuve-sur-Lot (47), Cercles de Gascogne, .Ré Domaine culturel La Maline (17), Maison pour tous de Aiffres (en cours), Le Forum à Nivillac (22), Le théâtre du Cloître à Bellac (87).
 

A propos

Dans un château-poulailler ambulant, au lever du jour, une équipe de poules entre en scène pour rencontrer le public. À leurs côtés, Fourmi, personnage singulier, est là pour les accompagner. Elle fait en sorte que tout se passe bien pour que les poules puissent délivrer leur message. Elles ont quelque chose d’essentiel à partager avec le public, Fourmi en est convaincue. Elle ne sait pas comment cela va se manifester, et elle ne sait pas à quel moment. Mais ce qui est sûr, c’est que cela va arriver.
En attendant, la vie suit son cours sur le plateau. Fourmi savoure des moments simples avec les poules. Elle est en lien étroit, sensible et permanent avec elles, un véritable exercice d’équilibre. Elle trouve alors naturellement des espaces de parole pour nous raconter leur histoire et son histoire. Comment en sont-elles arrivées à venir jusqu’à un plateau de théâtre pour dévoiler leur vérité ? Les différentes personnalités des poules et leurs traits de caractère au plateau reflètent en écho différents aspects du personnage.
En attente d’un temps qui pourrait arriver à tout moment, ces êtres singuliers nous ramènent à la quiétude du présent ; l’état naturel des poules ramenant Fourmi à son état essentiel d’être vivant.
« Être Vivant » est une création atypique tissant sa démarche vers une philosophie de la simplicité. Elle invite à entendre d’autres échos du monde, ou bien l’écho d’autres mondes si près de nous, là, au bord de l’intime.

Intention


 L’idée de cette nouvelle création est partie de l’envie de poursuivre un partenariat avec les poules dans un spectacle où leur être sera encore plus important que leur « savoir-faire ». Pour questionner l’humain en donnant la parole à ces oiseaux de la terre. Les poules ont des choses à dire depuis la nuit des temps, elles étaient là avant l’humain et nous ne les connaissons que très peu. Cette création sera l’occasion de les entendre, par le biais du personnage de Fourmi, continuité de 20 ans de travail d’un personnage qui vivait en équilibre sur un fil et qui continue à chercher son équilibre sur la terre ferme.
Aujourd’hui le fil que nous suivrons sera celui de la dramaturgie, qui reposera sur la certitude que les poules ont des choses importantes à nous dire. Un temps aux aguets, une dramaturgie de l’attente, basé sur un travail précis, attentif.
Moi qui ai arpenté de long en large l’espace du fil pendant 30 ans, sans jamais en trouver le bout, et sans dire un mot, la suite était finalement un chemin de traverse…Et j’ai découvert que nous pouvons être partout comme sur un fil…dans une recherche d’équilibre et une fragilité permanente, proche de cette sensibilité et de cette attention que requiert le vivant.
La rencontre avec François Cervantès et la compagnie l’Entreprise est essentielle. Leur écriture et leur travail me touchent énormément depuis des années, de par ses univers théâtraux, et sa profondeur poétique tout en simplicité. Cette collaboration artistique est l’occasion pour moi de me nourrir de leur expérience et d’avoir un maximum d’éléments de compréhension pour poursuivre mon cheminement. C’est un travail passionnant. Après cinq années passées en compagnie de Fourmi, être sensible, délicate et maladroite, qui continue de me
surprendre chaque jour, je me dirige aujourd’hui plus vers un travail de personnage. Le langage du corps rempli de ses émotions restera son langage principal, mais une envie nouvelle a pris de plus en plus de place au point
de devenir une nécessité : la parole. Une parole qui trouve sa place et son chemin dans au milieu de cette vie partagée avec les poules, pour s’ouvrir au public. La collaboration avec la Cie l’Entreprise va me permettre cela, et m’ouvrir de nouvelles portes, pour parler de chacune des poules, de leurs personnalités, leurs rêves, leurs peurs, leurs émotions. Pour questionner leur monde, tout en questionnant le nôtre. C’est aussi la seule façon de pouvoir partager tout ce que les poules ont à nous dire elles aussi.
Les poules font désormais complètement partie de ma vie. Nous sommes devenues inséparables, complices de chaque instant. Nos deux premières aventures avec « L’Envol de la Fourmi » et « Danse avec les poules » ont installé une confiance mutuelle précieuse qui va nous permettre d’explorer de nouveaux aspects de cette collaboration artistique bien atypique … où le « spectaculaire » va aussi venir de cette proximité, et de cette intimité partagée avec le vivant. Je veux amener notre attention à ces êtres vivants à redécouvrir, développer une attention sensible à leur présence, à leurs émotions, à leurs envies.
J’ai ainsi décidé de me remettre de nouveau « en jeu » en tant qu’artiste, et de laisser parler cette petite voix à l’intérieur qui me crie chaque jour qu’elle veut continuer à vivre, avec un besoin urgent de pouvoir rire de tout et surtout de soi-même, au beau milieu de toutes les violences et de tous les troubles de notre société. A l’image de celui de l’être humain, le chemin de Fourmi est infini, ardu et complexe, et je m’aventure aujourd’hui vers un nouvel inconnu, au bonheur des mots. Peut-être aussi pour soulager un peu les maux…
Johanna Gallard
 

Dossier de création Etre vivant 

Veuillez tourner votre appareil.